Manifs/Evénements

Les riches paient-ils trop peu d’impôts ? – La pétition Piketty : Taxez les riches, pas les pauvres ! – Le 4 janvier 2019, on a bien bu le champagne à la santé des grosses fortunes !

Les riches paient-ils trop peu d’impôts ?  

Paul De Grauwe Professeur à la London School of Economics  (Le Soir 10 janvier 2019)

Alexandria Ocasio-Cortez est une nouvelle star du firmament politique américain. Cette femme de 29 ans d’origine portoricaine a remporté un siège à la Chambre des représentants des États-Unis aux élections de novembre 2018 et est maintenant la plus jeune femme membre de cette illustre institution. Elle se fait entendre non seulement par ce qu’elle entre dans son bureau en dansant, mais aussi par les propositions qu’elle a formulées.

Par exemple, elle a mis sur la table un plan visant à augmenter le taux d’imposition des revenus supérieurs à 10 millions de dollars, qui passerait de 40 % à 70 %. La réaction de beaucoup, pas seulement des républicains, est une réaction de dégoût et de consternation : « C’est du pur communisme. »

La première constatation est que les États-Unis avaient un taux d’imposition sur les revenus les plus élevés de 90 % jusque dans les années 1960 ; une confiscation presque complète. Ce taux a ensuite été réduit à 70 % et est resté à ce niveau jusqu’au début des années 80 lorsque le président Reagan a porté les taux d’imposition les plus élevés à 40 %. Si la proposition d’Alexandrie Ocasio-Cortez est communiste, alors les États-Unis ont connu un régime communiste pendant environ 40 ans au cours de la période d’après-guerre…

Il doit être possible de réfléchir sur le taux d’imposition sur les revenus les plus élevés sans être accusé de communisme. Les économistes y réfléchissent depuis longtemps. Voici ce qu’ils pensent.

Il y a tout d’abord le phénomène de l’utilité marginale décroissante du revenu. Terrible jargon des économistes, direz-vous. L’idée est pourtant simple. Quand une personne qui gagne 2.000 euros par mois gagne 1.000 euros supplémentaires par mois, sa vie change radicalement. Il/elle peut soudainement acheter des choses dont il/elle ne pouvait que rêver auparavant. Donnez 1.000 euros supplémentaires à quelqu’un qui gagne 1 million d’euros par mois, et rien ne se passe dans la vie de ce millionnaire. Il ne remarquera probablement pas qu’il gagne maintenant plus. Cela nous amène à la conclusion que vous pouvez retirer ces 1.000 euros au millionnaire et le donner à la personne qui ne gagne que 2.000 euros par mois. Le millionnaire ne ressentira presque rien et vous rendrez l’autre très heureux. Conclusion : dans cet exemple, le taux d’imposition optimal serait de 100 % sur le revenu qui dépasse un million.

Attention, dira maintenant le lecteur éveillé. Le millionnaire travaille dur et contribue à la production de biens et de services. Si vous imposez un taux trop élevé, il fera moins d’efforts et cela ne profitera pas à l’économie (et aux finances publiques). C’est exact. C’est pourquoi les économistes concluent que 100 % est trop élevé. Le taux optimal est inférieur. Mais à quel point alors ?

 

Un effet de « ruissellement » trop faible

 Lorsque dans les années 1980 les taux d’imposition des revenus les plus élevés ont été réduits de façon spectaculaire, de nombreux économistes (et pas seulement des économistes) étaient convaincus qu’une réduction des taux d’imposition les plus élevés conduirait les millionnaires à faire de grands efforts productifs supplémentaires. Cela conduirait à plus de croissance économique. Tout le monde en profiterait. On appelait cela l’effet « ruissellement » (« trickle-down » en anglais).

L’évidence empirique dont nous disposons aujourd’hui est que cet effet est très faible. La croissance économique a diminué aux États-Unis et en Europe à partir du moment où les taux d’imposition les plus élevés ont été réduits. Sur ce, je ne fais pas de lien de causalité. Cela indique toutefois que le « ruissellement » existe à peine et que la baisse des taux d’imposition sur le revenu des millionnaires est allée trop loin. Il pourrait facilement être porté à 70 %, par exemple, sans perte de productivité significative. Et nous pourrions rendre les gens avec un revenu de 2.000 euros par mois (ou moins) plus heureux.

 Un principe qui mérite réflexion

 On me reproche souvent que dans ce cas-là, les millionnaires déménageront. Pensez à ce qui est arrivé à l’impôt de Hollande sur les Français fortunés. Ma réponse est toujours : réfléchissons d’abord au principe. Si nous pouvons nous mettre d’accord sur le principe, nous pouvons également réfléchir à la manière dont nous pouvons appliquer ce principe à l’échelle internationale.

Il y a eu une période où la plupart des pays industrialisés appliquaient des taux d’imposition très élevés sur les plus hauts revenus. Cela était rendu possible par la conviction qui prévalait alors que les riches ne contribuaient guère à l’économie. Cette conviction a changé depuis les années 1980. Rien ne nous dit que cela ne peut plus changer à nouveau. Si un tel revirement dans les pensées se produit, ici et dans d’autres pays, un nouveau consensus social sera créé qui rendra possible un relèvement du taux d’imposition des revenus les plus élevés.

 ——————————————————————————

Cette pétition a été lancée sur notre plateforme YouMove par un groupe d’avocats, d’économistes et de politologues européens, dont Thomas Piketty. Nous pensons que cela pourrait vous intéresser.

Taxez les riches, pas les pauvres ! Des milliers de personnes en gilet jaune l’exigent depuis des semaines. Le mouvement en faveur de la justice fiscale se développe dans toute l’Europe. Rejoignez-nous pour augmenter la pression !

Bonjour,

Taxez les riches, pas les pauvres ! Des milliers de personnes en gilet jaune l’exigent depuis des semaines, non seulement en France, mais aussi en Belgique, en Grèce, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Le mouvement en faveur de la justice fiscale prend de l’ampleur [1]. Mais que faire pour réellement lutter contre les inégalités ?

Voici l’idée : l’économiste de renommée mondiale Thomas Piketty et un groupe de scientifiques ont proposé un manifeste pour taxer les entreprises et les personnes les plus riches en Europe [2]. Il suffirait de convaincre deux gouvernements européens d’y adhérer pour entamer une transformation radicale !

Le manifeste se répand en Europe comme une traînée de poudre et des milliers de citoyens y ont déjà adhéré. Avec la force du mouvement des « Gilets Jaunes », les dirigeants européens pourraient enfin plier en faveur de plus de justice fiscale !

Rejoignez Thomas Piketty et signez le manifeste !

Les multinationales les plus riches font partie des 1 % qui s’en tirent sans payer d’impôt… En 2017, Google n’a payé que 14,1 millions d’euros d’impôts sur les bénéfices en France alors que cette multinationale transfère chaque année des milliards d’euros dans les paradis fiscaux. Et ce problème concerne toute l’Europe : en 2014, Amazon en Allemagne n’a payé que 16 millions de dollars malgré un chiffre d’affaires de 11,9 milliards de dollars – c’est presque 0 % [3].

Imaginez ce qu’on pourrait faire avec tout cet argent ! Financer nos services publics comme nos hôpitaux et nos écoles, augmenter réellement les salaires de tous les travailleurs européens, investir dans la transition écologique, et bien plus encore…

Taxez les multinationales et les 1 % ! Signez maintenant.

Piketty et son équipe ont intitulé leur manifeste un « Traité pour la démocratisation de l’Europe ». Ils proposent de créer une nouvelle Assemblée européenne composée de membres des parlements nationaux et du Parlement européen. Elle aurait le pouvoir d’instaurer des impôts sur les bénéfices des entreprises et sur les revenus les plus élevés et la richesse.

En outre, elle pourrait créer un nouveau grand budget européen de plusieurs milliards d’euros qui pourraient investir dans la transition écologique ou créer des emplois en Europe !

Leur solution pour taxer les riches s’accompagne d’une démocratisation radicale de l’Union européenne : avec une réelle volonté politique, un tel programme pourrait être mis en oeuvre très rapidement.

Notre mouvement est l’une des plus grandes communautés européennes. À maintes reprises, nous avons montré notre force et fait plier les institutions, les entreprises et les gouvernements européens.Nous pouvons être les germes d’un changement véritable et profond en Europe, pour la justice et la démocratie. Signez le manifeste pour une nouvelle Europe.

J’attends avec impatience votre contribution à ce changement !
Alexandre (Marseille), Marta (Varsovie), Virginie (Madrid), et toute l’équipe WeMove

P.S. : La proposition de Piketty en faveur d’une plus grande justice fiscale va au-delà de la logique européenne habituelle qui veut que les « pays riches » transfèrent de l’argent aux « pays pauvres ». Le message est simple : ce sont désormais les 1 % les plus riches qui doivent payer leur juste part, et non pas uniquement les 99 %. Signez !

 

Références:
[1] https://www.youtube.com/watch?v=oqkbKe02kdc
[2] Thomas Piketty est un économiste français, spécialiste de l’inégalité et auteur du livre novateur Le Capital au XXIe siècle dans lequel il démontre comment les inégalités s’accentuent à travers le monde.
[3] https://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/google-france-paie-toujours-moins-d-impots_2030847.html
https://www.reuters.com/article/us-amazonamazon-com-tax-idUSKBN0OB0SY20150526
https://www.theguardian.com/global/2015/oct/11/facebook-paid-4327-corporation-tax-despite-35-million-staff-bonuses

——————————————————————————

A Bruxelles, nous avons bien bu le Champagne à la santé des grosses fortunes, ce vendredi 4 janvier.
Les retours médiatiques ont été nombreux (JT de RTBF, de RTL-TVI et de Canal Z, journaux parlés sur « RTBF-La Première », site du journal « Le Vif »).
Merci à celles et ceux qui ont contribué au succès de cette manifestation.
Ci-dessous, les liens vers les différents reportages:

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_les-syndicats-et-une-quarantaine-d-ong-lancent-un-appel-pour-une-justice-fiscale-plus-juste?id=10110522&fbclid=IwAR2L6Sah3R0M5KV_afJq-_ulyjpTJGuyUkPF_We8WxaeZM5mQlYm7C4XLlo

https://www.rtbf.be/auvio/detail_matin-premiere?id=2442940 (après 1 H 00’ 36’’)

https://www.rtlplay.be/rtl-info-13h-p_8551/rtl-info-13-heures-04-01-2019-c_12251917 (après 12’20’’)

https://www.rtbf.be/auvio/detail_le-journal-de-13h?id=2443142  (après 2’28’’)

https://www.levif.be/actualite/belgique/des-syndicats-et-associations-citoyennes-reclament-plus-de-justice-fiscale/article-normal-1074661.html

https://vimeo.com/channels/leffge

https://canalz.levif.be/news/le-journal-04-01-18/video-normal-1075415.html

Bien à vous.

—————————————————————————————

Communiqué de presse

LE 4 JANVIER 2019 A 10 H 30

 ON BOIRA LE CHAMPAGNE

 A LA SANTE DES GROSSES FORTUNES !

DEVANT LE SQUARE DU BOIS

 ou « square des milliardaires » à BRUXELLES

 

40 ans de politique néo-libérale ont fracturé la société et fait exploser les inégalités.

Depuis la crise de 2007-2008, la crise et les politiques d’austérité n’ont fait qu’aggraver ses effets : la richesse se concentre et le taux de pauvreté reste inquiétant. La colère des « gilets jaunes » et la montée des « populismes » traduisent celle des laissés-pour-compte à qui on en demande toujours davantage, et qui en reçoivent de moins en moins !?

Et pendant ce temps-là au niveau mondial, 42 personnes pèsent autant que le reste de l’humanité. En Belgique, selon une étude de l’Université d’Anvers, le 1% des ménages les plus riches détiendrait de 18 à 20% des patrimoines. 80% de la valeur des actions cotées en Bourse sont dans les mains des 10% les plus fortunés. Avec l’aide des grands bureaux de consultance (Big 4) et de conseillers fiscaux moins connus, ils développent des possibilités de fraude et d’évasion fiscale, évaluée en pertes en recettes fiscales à plus de 20 milliards d’euros par an. Leurs noms sont apparus dans la presse ces 4 dernières années lors des « fuites » comme Luxleaks, Swissleaks, Panama Papers, Paradise Papers … 60 des 100 belges le plus riches ont créé au moins une société au Luxembourg ; 50 de ceux-ci y ont placé pour plus de 50 milliards d’actifs. La Belgique elle-même, restant par ailleurs un paradis fiscal pour les grosses fortunes par son secret bancaire, sa non-globalisation des revenus et sa non-taxation des plus-values sur actions.

Pour le FMI au niveau mondial, il faut davantage taxer les plus fortunés, et ceci vaut pour les économies les plus riches. Selon Christine Lagarde, présidente du FMI, « en réduisant les impôts des riches, les gouvernements risquent de saper la croissance ».

Pour les réseaux « Réseau pour la Justice Fiscale » (RJF) et « Financieel Actie Netwerk » (FAN), l’impôt ou contribution est indispensable au financement des besoins individuels et collectifs permettant l’organisation d’une vie digne pour tous les citoyens, conformément à l’article 23 de la Constitution belge. Il établit que : « Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine ».

Pour y arriver, à l’approche des élections, les réseaux RJF et FAN proposeront prochainement unMémorandum à l’intention des partis politiques contenant un ensemble de propositions détaillées en vue d’une réforme profonde de la fiscalité, fondée sur le principe de la progressivité. Chacun doit contribuer suivant la hauteur de son patrimoine et de ses revenus. « Aux épaules les plus larges, un effort en proportion de leurs capacités ». C’est le sens d’un impôt sur les patrimoines supérieurs à un million d’euros (hors habitation personnelle), réclamé par les Réseaux.

A l’heure actuelle, c’est tout l’inverse. Dès le 4 janvier, on peut estimer que les détenteurs des plus grosses fortunes se seront acquittés de leur contribution fiscale, alors que tous les autres contribuables ne s’en seront acquittés qu’au bout de six mois de travail. Alors qui parle de justice fiscale ?

Le rassemblement de ce 4 janvier organisé par le RJF, le FAN, Hart Boven Hard et la Campagne TAM-TAM pourra compter entre autres sur la participation de Robert Vertenueil (président de la FGTB), de Marie-Hélène Ska (secrétaire générale de la CSC) et de Christine MAHY (secrétaire générale du RWLP).

  

Contacts :

 

Daniel PUISSANT (puissantd@gmail.com) Tél : 0494/708161

François GOBBE (francois.gobbe@belgacom.net) Tél : 02/762 39 20

Naïké GARNY (naike.garny@gmail.com) Tél : 0479/682158

Le RJF et le FAN réunissent les syndicats et une trentaine d’O.N.G.,

de mouvements et d’associations de Flandre, de Wallonie et de Bruxelles.


Campagne Tam Tam
#Article23 & la fiscalité
Dès le 4 janvier, les plus grosses fortunes se seront acquittées de leur contribution fiscale au bien-être collectif, là où la moyenne de leurs concitoyen.ne.s ne le pourra avant la moitié de l’année. C’est donc à cette occasion que nous lançons la campagne #Article23 & la fiscalité !
Vous avez dit justice fiscale?
La justice fiscale que nous réclamons permet d’assurer une vie digne à chacun.e d’entre-nous comme l’énonce l’article 23 de notre Constitution. Pour assurer cette dignité, un changement de paradigme est nécessaire.
L’impôt doit contribuer à réduire les inégalités!
L’impôt, s’il est perçu parfois comme une charge, est en fait une contribution, un effort financier demandé à l’ensemble de la population mais aussi à un certain nombre d’acteurs économiques pour financer les besoins jugés indispensables à l’organisation de la vie en société.
Buvons à la santé des grosses fortunes !
Malgré la crise économique, la richesse produite est détenue par quelques gros patrimoines et se concentre encore davantage dans quelques gros portefeuilles.
Dans le même temps, le taux de pauvreté reste inquiétant…  Nous réclamons une plus forte progressivité des contributions (« Aux épaules les plus larges, un plus grand effort »), car aujourd’hui, en Belgique, c’est tout l’inverse.
Le 04/01, levons nos verres à la santé des grosse fortunes!
Le Réseau Justice Fiscale, Financieel Actie Netwerk et la Campagne Hart Boven Hard / Tam Tam vous invitent  à boire un verre de champagne pour réclamer une vraie justice fiscale!  Nous vous donnons rendez-vous le 4 janvier 2019 à 10h30 devant le Square du Bois ou « Square des milliardaires » à Bruxelles.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux et invitez vos proches à l’événement !

Campagne  Article 23

Tam Tam & Hart Boven Hard
(FR) Brieuc Wathelet wathelet.brieuc@gmail.com

More from Manifs/Evénements Kairos WB

La campagne TAM TAM continue avec … la fiscalité et bientôt des actions ! – la 2° phase de la campagne en ce mois de novembre : l’article 23 et les Inégalités – ce samedi 24 mars et aussi le 20 mars au Palais de Justice ! – A Bruxelles avec la FGTB – à votre santé – le néolibéralisme et le bilan du gouvernement des « droites » de Mr Michel … ! – une campagne soutenue par le mouvement Tout autre Chose (TAC)

read more

Antoine Deltour, Raphaël Halet et Francis Perrin : lanceurs d’alerte – la cassation ce 23 novembre 2017 – le combat continue – le verdict, le 29 juin – les perles du procès – qui devrait être dans le box des accusés ? le Luxembourg et PwC ! le procès du 26 avril au 4 mai – à suivre

read more

La course à l’impôt zéro ou la « guerre fiscale » : Une manif ce 24 octobre à Bruxelles – les Pays-Bas réduisent le taux d’imposition des sociétés – l’Italie veut aussi attirer les super-riches – la Grande-Bretagne relance la machine !

read more